Porte - bébé Dayak des anées 50

Le motif sculpée, servait à faire peur aux mauvais esprits et ainsi protéger le bébé.

Dayak, également orthographié Dyak, néerlandais Dajak, les peuples autochtones non musulmans de l'île de Bornéo, dont la plupart vivaient traditionnellement le long des rives des plus grands fleuves. Leurs langues appartiennent toutes à la branche indonésienne de la famille des langues austronésiennes (malayo-polynésiennes).

Porte - bébé Dayak - Ile de Bornéo, Indonésie

CHF1'500.00Prix